Le mouflon

Ovis gmelini

Ordre des Ongulés

Famille des Ovidés


Ce mouton sauvage, originaire de Corse, fut introduit comme gibier en Europe centrale et occidentale au XVIIIe siècle. Les premiers lâchers dans le massif du Mercantour intervinrent en 1949.

Mouflon Le Mouflon (Photo de G. Lombart/PNM)

Comment le reconnaître ?

D’une quarantaine de kilos, le mouflon est vêtu d’un pelage brun-roux, d’un ventre et des pattes blanches facilitant son identification à distance. On note une forte différenciation sexuelle. Le mâle, bien plus trapu, arbore une paire de cornes imposantes et spiralées dont l’observation aide à la détermination de l’âge. Chez la femelle, les cornes sont plus discrètes et l’âge se détermine surtout à l’importance du masque blanc de la face.

Biologie et comportement

A la belle saison, les mouflons paissent tôt le matin et tard le soir, alors qu’ils sont actifs tout le jour durant l’hiver. Les mâles rejoignent les femelles, formant généralement des petites hardes de 10 individus, à la période du rut entre octobre et novembre.

Où le trouver ?

Animal forestier de l’étage montagnard entre 500 et 1 800 m d’altitude, on le rencontre plus ou moins partout dans le Mercantour. Alors que son habitat préféré reste une alternance de zone boisée et de zone ouverte (éboulis et pelouses), aujourd’hui il est possible de l’observer dans divers milieux.

Espèce ressemblante

Aucune. Ses empreintes sont par contre très difficiles à distinguer de celles du mouton domestique avec lequel il peut d’ailleurs s’hybrider.

Statut de protection

Espèce introduite dont la chasse est autorisée en dehors de la zone d’adhésion.