Le Faucon Crécerelle

Falco tinnunculus

Ordre des rapaces diurnes

Famille des Falconidés


Le faucon crécerelle est l'oiseau de proie le plus courant. Le Mercantour recèle de nombreux habitats tels que les alpages et zones d’éboulis, particulièrement favorables à cette espèce. Ainsi, il n’est pas rare de le rencontrer au sein de l’espace protégé.

Faucon crécerelle Le Faucon crécerelle (Photo de R. Estachy/PNM)

Comment le reconnaître ?

Petit rapace de la taille d'un pigeon, les femelles sont plus grandes et plus trapues que les mâles. Leur plumage est caractéristique : roux plus ou moins clair orné de taches noires sur le dos et une face ventrale plutôt claire selon le sexe. La femelle se caractérise par une tête rousse et une queue rousse barrée de noir alors que le mâle, lui, a une tête claire.

Lorsque le Faucon crécerelle est perché, il a une posture dressée et une charpente fine caractéristique.

Biologie et comportement

Son vol est rapide, entrecoupé de phases d’observation du sol en vol stationnaire, appelé « vol du Saint-Esprit », ses ailes étant rapidement agitées et sa queue étalée. Il poursuit rarement les oiseaux en plein vol et il préfère chasser les insectes et petits rongeurs qu’il repère de très loin.

Où le trouver ?

Nichant principalement dans les falaises rocheuses, le Faucon crécerelle se rencontre principalement dans les zones ouvertes du Mercantour : lisières de bois et alpages.

Espèce ressemblante

Le faucon crécerelle se distingue de l'épervier par ses ailes plus pointues et sa poitrine mouchetée et non striée.

Statut de protection

Protection intégrale au niveau national (arrêté modifié du 17 avril 1981).