La Sérotine boréale

Eptesicus nilssoni

Ordre des chiroptères

Famille des Vespertilionidés

 

On l’appelle aussi Sérotine de Nilsson. Elle est la seule chauve-souris capable de se reproduire au-delà du cercle polaire. Cette espèce rustique est présente en estive dans la plupart des vallées du parc national mais très peu commune.

Comment la reconnaître ?

Inférieure à 7 cm de long et pesant pas moins de 15 g, la Sérotine possède des oreilles rondes assez courtes et un pelage dorsal brun aux reflets dorés caractéristiques.

Biologie et comportement

Sous nos latitudes elle semble liée à l’habitat humain pour la reproduction, aux fissures des falaises et des rochers pour l’hibernation. Elle chasse les insectes d’un vol rapide, principalement au dessus du couvert végétal.

Où la trouver ?

En ville, elle se rencontre principalement à proximité des lampadaires où elle y trouve un choix varié en matière de nourriture. Dans le Mercantour, elle est rare mais peu toutefois s’observer dans des espaces diversifiés, semi-boisés et plan d’eau.jusqu’à 2000 m d’altitude.

Espèce ressemblante

Peut être confondu avec d’autres espèces de chauves-souris.

Statut de protection

Protection intégrale au niveau national (arrêté modifié du 17/04/1981).