L'arbre et l'oiseau

On s'est longtemps demandé comment un pin pouvait pousser aussi haut dans des endroits aussi escarpés qu'inaccessibles.

L'énigme a été résolue au milieu du XXème siècle.

Le casse-noix moucheté, passereau de la famille des corvidés (corbeaux, corneilles, geais et pies) moucheté assure la reproduction du pin cembro appelé aussi arole. L'un ne va pas sans l'autre. On dit qu'ils fonctionnent en symbiose.

Le casse-noix moucheté (Photo de J.Blanc)

Comment fait-il ?

Cet oiseau, muni d'un gros bec robuste, récolte les cônes indéhiscents de ces arbres et en extrait les graines (3000, peuvent être transportées par un seul oiseau en été). Il les enterre dans plusieurs caches de son territoire pour constituer des réserves hivernales. Même sous la neige il est capable de les retrouver.

Cependant, l'oiseau malgré une excellente mémoire est quand même un peu étourdi, il finit par en oublier.

Un tiers d'entre elles finiront quelques mois plus tard par germer à des altitudes comprises entre 1700 m et 2600 m dans les zones rocheuses du Mercantour.

Tellement goulu qu'il peut remplir son jabot de graines et se retrouver mal à l'aise pour voler.