Photographie animalière et gypaète barbu

Le nombre de personnes passionnées par la photographie nature et animalière augmente régulièrement avec l’évolution du matériel. Cette activité doit cependant se faire en respectant les espèces sensibles au dérangement, notamment le tétras-lyre, les rapaces…

Grâce au programme européen de réintroduction dans les Alpes et aux efforts du Parc, les gypaètes barbus sont de retour dans les vallées du Mercantour et il est courant désormais d'observer ces grands rapaces dans le ciel de l'Ubaye, de la Tinée ou du Haut Var.

 Photographie animalière©Francesco Panuello

Pour que les passions naturalistes se conjuguent avec le respect des oiseaux, le Parc national du Mercantour vient d’éditer des recommandations aux photographes concernant la protection du gypaète barbu : l’approche des sites de nidification à moins de 600 mètres est interdite pendant la période de reproduction en raison du risque de dérangement.

Document complet ci-dessous : 

Merci à tous de respecter la quiétude de cette espèce toujours menacée !